November252013

Facebook et Nutella

Facebook, fondée en 2004 par Mark Zuckerberg (le plus connu), Eduardo Saverin, Andrew McCollum, Dustin Moskovitz, Chris Hughes.

En 2005, « The Facebook » est racheté pour 200 000 $, afin d’enlever la particule « The », aujourd’hui appelé « just » Facebook ! (Facebook veut dire Trombinoscope).

En 2008, les premiers bureaux s’ouvrent à Paris.

 Depuis 2012, Facebook a acquis la start-up « Glancee », une plateforme de découverte sociale, et est entré en bourse sur les marchés financiers.

« Facebook vous permet de rester en contact avec les personnes qui comptent dans votre vie »

Effectivement comme tout le monde le sait, Facebook permet de publier des informations comme des photos, des liens, du texte…  On peut aussi trouver des groupes ou pages qui contribue à faire connaître des entreprise.

Justement une page Nutella existe pour prévenir ses clients des nouveaux produits et services qu’elle commercialise.

On retrouve aussi des jeux (concours, rébus…), des recettes de gâteaux…

En 2013 pour être plus proche de ses clients, Nutella a décidé de lancer une grande opération sur Facebook. Après son nom sur les bouteilles de Coca-Cola, on pouvait désormais personnaliser gratuitement son pot de Nutella.

Du 17 juin au 14 juillet, les fans de la page Nutella France pouvaient personnaliser l’étiquette du pot de Nutella avec leur nom (maximum 9 caractères), via une application dédiée. Pour la créer, il suffisait de cliquer sur l’onglet “Personnalisation Pot” de la page Facebook. L’étiquette était envoyée au bout de deux à trois semaines (1 étiquette par compte Facebook).

Je l’ai testé pour vous !

En ce moment, Nutella propose aux fans de la page de trouver leurs propres phrases Nutella et l’a partager sur Facebook.

November172013

Nutella, il en faut de l’énergie pour être un enfant

Avec Nutella, on assiste à une véritable stratégie de storytelling. Effectivement Nutella nous suit depuis notre plus tendre enfance ; du moment où on y a gouté jusqu’à maintenant. On le tartine sur tout ce qu’on peut. Au petit déjeuner, au goûter, à la Chandeleur, à la plage sur les gaufres, crêpes et mascottes (gros beignets fourrés), à la St valentin et même sur les corps. Etant une inconditionnelle du Nutella, je pourrais en manger sur la tête d’un pouilleux tout en sachant à quel point ce produit est mauvais (présence d’huile de palme, le nombre inquiétant de calories) et je ne suis pas la seule, c’est là qu’on voit à quel point cette stratégie de storytelling fonctionne.

Au début Nutella a utilisé le mercredi jour des enfants pour parler de sa marque. Et oui, Nutella nous accompagne dans tous nos « gros » projets d’enfant… « Nutella, il en faut de l’énergie pour être un enfant » était leur signature.

http://www.youtube.com/watch?v=HeojwVgLAyM

L’histoire créée autour du produit fait appel à l’émotion. Elle suscite le plaisir de rêver, un appel à la liberté, à l’insouciance comme le font les enfants naturellement. De plus, il y a cette signature sonore, la musique de la publicité, cette musique qui à peine démarrer est associé à Nutella. « Glorious » de Andreas Jonhson.

Nutella est aussi associé au réconfort. En effet, ces enfants qui mangeaient du Nutella sont devenus de jeunes adultes et ont encore besoin de la pâte à tartiner pour grandir. « Nutella, il en faut de l’énergie pour s’élancer dans la vie » devient la signature de marque.

http://www.youtube.com/watch?v=cdEIrkCKD5s

November32013

Nutella, son histoire…

Près de 50 ans d’histoire et de plaisir. Depuis sa création, NUTELLA a su conquérir un à un le cœur des Français et devenir leur marque alimentaire préférée !

Pour obtenir cette excellence gustative et cette onctuosité incomparable, la marque a toujours eu à cœur de préserver son processus de fabrication et de sélectionner rigoureusement les ingrédients qui font sa spécificité : des noisettes de grande qualité, sélectionnées pour leur gros calibre et leur saveur fruitée exceptionnelle, des fèves de cacao originaires d’Afrique de l’Ouest et torréfiées au sein de Ferrero, du lait écrémé provenant d’Europe, et notamment de Normandie. 

                      

En 1946, Pietro Ferrero, pâtissier réputé de la région d’Alba, invente la pâte à tartiner. Parce qu’il ne trouve plus les fèves de cacao à des prix abordables, il décide de les remplacer par des noisettes. Concassées et ajoutées notamment à du lait, du sucre, et du cacao, elles donnent naissance à un pain de chocolat baptisé Giandujot.

Selon la légende, la canicule de l’année 1949 fait fondre le Giandujot et lui donne une texture plus crémeuse. Voyant l’avantage qu’il pourra en tirer, Pietro Ferrero modifie alors la recette et lui donne le nom de Supercrema. Le produit connaît un succès considérable. La pâte devient Nutella en 1964.

Bien que la recette du Nutella ait était rendue publique, jamais personne n’a réussi à la reproduire étant donné que les quantités et les façons de faire restent un secret de la famille Ferrero.

Page 1 of 1